Festival des écoles

Le collège était présent au festival des écoles qui s’est tenu sur le champ de foire le samedi 3 juin. Des travaux d’élèves ont été exposés (productions du dispositif ULIS, EPI « Industrialisation du sucre », « Pirates », « Sécurité routière », réalisations en arts plastiques). C’était aussi l’occasion pour les personnels présents d’échanger avec les parents et les collègues du primaire et du secondaire.

 

28ème Prix des Incorruptibles

Après avoir lu tout au long de l’année les livres de la sélection 5e/4e, les élèves de la 408 ont voté jeudi 18 mai. Ils devaient choisir leur livre préféré: c’est « #BLEUE » de Florence HINCKEL (éditions Syros) qui a eu le plus de succès. Les élèves Incorruptibles (ceux qui avaient lu tous les titres de la sélection) ont obtenu un diplôme.

Parution du 4ème numéro des P’tits collé

Les élèves de la 402 ont publié le dernier numéro de leur journal Les p’tits collé. Ils sont heureux de vous le présenter.

Accueil du cachalot exposition

Le cachalot exposition  s’est arrêté dans la cour du collège de Bras-Panon les 28 et 29 mars derniers. Ce sont toutes les classes de 4e qui ont bénéficié de cette animation afin de poursuivre la préparation de leur EPI «L’industrialisation du sucre ».

Grâce au visionnage des vidéos et aux explications de l’animatrice, les élèves ont pris conscience de l’importance de la filière canne-sucre à la Réunion. Les étapes de la production de la canne à sucre, les différents types de sucre, les métiers inhérents à la filière ont été parmi les thèmes abordés.

LE MUSEE DES CONFLUENCES

        Aujourd’hui mercredi 15 mars, le réveil est difficile car nous sommes rentrés plus tard que d’habitude, hier soir, après la soirée cinéma. Heureusement nous n’avons rien au programme ce matin et nous pouvons nous reposer.

                      A 11h30, Priscilla nous rejoint à l’hôtel, direction le Musée des Confluences par le tram. Mais d’abord, nous pique-niquons au bout de la presque île, entre les deux cours d’eau, le Rhône qui est un fleuve et la Saône qui est une rivière. Petit moment de partage et de bonne humeur. A 14h, nous sommes accueillis par Baptiste et Dorian, nos deux guides du musée après être tous passés par un contrôle à l’entrée, comme dans un aéroport…  Ce surprenant musée a été inauguré le 14 décembre 2014 et se veut un lieu de rencontres, de confluences entre différentes inspirations, œuvres, cultures…son architecture particulière permet à chacun d’y voir ce qu’il veut : un nuage, un vaisseau spatial, un avion… Au troisième étage nous pouvons jouir d’une magnifique vue sur le confluent.Pour la suite, comme nous sommes trop nombreux, nous sommes séparés en deux groupes. La visite guidée se poursuit dans deux salles d’expositions : « les origines » et « les espèces ». Pleins d’objets de divers horizons sont exposés sur ces thèmes. Nous pouvons en toucher  certaines, comme une météorite par exemple, d’autres non. Nous pouvons nous balader et prendre des photos mais sans flash pour ne pas abimer les objets exposés. Les guides nous posent des questions et nous leur en posons. A la fin de la visite guidée nous bénéficions d’un temps de visite des autres salles.

                              Vers 17h nous reprenons le tram et nous nous arrêtons au centre commercial « confluence » pour une session shopping avec goûter au Starbuck café…miam miam !

                              A 18h30, retour au centre d’hébergement pour un « apéro » d’au revoir offert par Priscilla. Elle a promis de quand même venir nous faire un petit coucou demain.

Encore une riche journée !

Sébastien, Hugo et Cédric  

Soie, traboule et cinéma

Aujourd’hui, 14 mars 2017, après le petit déjeuner que nous avons bien dégusté, nous avons pris le tram pour visiter le musée des Canuts qui viendrait du mot « canette », pièce du métier à tisser. Ce musée est un endroit où on tisse de la soie. La guide nous a alors présenté comment tisser de la soie. Pour cela il nous faut du fil qui est fabriqué par une espèce de chenilles, le bombyx. Pour fabriquer ce fil les larves mangent pendant un mois, après cela elles deviennent des chenilles. Ces chenilles vont alors  monter dans  un arbre pour baver ce qu’elles ont mangé. En tournant sur elles-mêmes, elles vont fabriquer un cocon. Ensuite les éleveurs vont les mettre dans l’eau bouillante pour enlever la colle que les chenilles ont mise sur le cocon. Pour fabriquer un fil, il faut six cocons. Moi et mes camarades trouvons que ce travail est long dur et fatiguant car après avoir fabriqué les fils, ils devront alors passer au tissage, pour faire un mètre de tissu, ils prennent huit heures de temps.

                        Nous avons ensuite pris les traboules qui sont des raccourcis à travers des immeubles facilitant le transport des rouleaux de tissus. Pendant que nous les traversions  la guide nous a expliqué que les traboules étaient pour les canuts et les vendeurs.

                        Ensuite, direction le Vieux Lyon pour un restaurant typique : « un bouchon ».  Nous avions très faim car il était déjà une heure de l’après-midi. Après avoir mangé nous avons eu trente minutes de shopping dans des petits magasins de souvenirs. Puis nous avons pris le tram pour partir dans une rue piétonne pleine de boutiques. On était vraiment content car le shopping, c’est cool !

                        Ensuite nous avons repris le tram pour aller au cinéma,certains sont partis voir « Logan » un film d’action, et d’autres sont partis voir « Alibi.com », un film  comique . Il était déjà vingt-deux heures et comme KFC était à côté nous nous y sommes rendus .

                        Nous étions contents de cette soirée cinéma… Nous avons alors repris le tram pour rentrer à l’hôtel CISL, fatigués mais heureux !

Cette journée était superbe !

Nadia, Caitlin et Gaultier.