« Une tragédie jouée comme une comédie »

« Une tragédie jouée comme une comédie »

14 Sep 2018

 

Jeudi 13 septembre, les classes de 301 et 307 se sont rendues à la salle Gramoun Léle, accompagnées de leurs professeures de français et d’histoire-géographie, Mmes Dubosc, Kovacs et Jaouen, pour assister à la pièce de théâtre du collectif « Le Bleu d’Armand », à 14h00. La pièce s’appelait « L ‘homme aux petites pierres encerclé par de gros canons » et parlait de l’occupation israélienne en Palestine, en particulier, mais de la vie en zone occupée de façon plus générale. Elle montrait l’injustice des soldats vis-à-vis des habitants.

Clara, Erwan, Lucie et Monica

rubriques suivantes: Jeux d’acteurs et accessoires, Lumières et décors, Impressions des élèves, Comment devenir comédien ?

Jeux d’acteurs et accessoires

Dans cette pièce, trois actrices jouaient plusieurs rôles. Les accessoires permettaient de reconnaitre les personnages : les talons pour les femmes, les chaussures plates pour les hommes, le casque pour les soldats, la rose symbolisait la mort. Il y avait de nombreux symboles. Un autre acteur présentait la pièce en jouant le clown. Les comédiens se changeaient à vue.

Waryda, Nathan, Eléa, Jordan

Lumières et décors

La lumière était plutôt vive sur la scène et elle devenait plus sombre pendant les chants, elle éclairait alors l’avant-scène où se trouvaient les chanteurs. Le décor était simple, composé d’un castelet de lumière et d’un tapis rouge qui diminuait au fil de la représentation et représentait la diminution des terres appartenant aux palestiniens.

Léa, Anaïs, Devaradjen, Nathan

Impressions des élèves

La classe a bien aimé le rôle de l’homme aux petites pierres car il agissait comme un clown, en faisant des bruits d’animaux et en exagérant ses mouvements et sa voix. Nous avons aimé les danses et les chansons qui séparaient les actes. L’univers du cabaret apportait de la légèreté dans ce thème grâce au tapis rouge, aux accessoires pailletés et aux lumières vives. Nous avons également aimé le fait que tous les accessoires étaient dorés et qu’il y avait des paillettes. Une partie de la classe n’a pas aimé les passages cruels et injustes comme ceux évoquant les morts d’enfants et les humiliations. Nous avons trouvé que cette pièce était comme une tragédie jouée à la façon d’une comédie.

Rachel, Emmanuel, Ryan, Ludovic

Comment devenir comédien ?

Après la représentation, nous avons pu échanger avec les comédiens qui nous ont parlé de leur métier. On devient comédien en faisant des formations dans un conservatoire, puis on peut aussi entrer dans une école de théâtre. Il faut bien la choisir car c’est au sein de ces formations que se créent les contacts importants pour la suite de la carrière. Ils nous ont aussi parlé de l’exception française de l’ « intermittence du spectacle » qui permet aux comédiens et aux artistes de toucher une assurance chômage dans les périodes où ils ne jouent pas. C’est une exception française et c’est ce qui permet aux comédiens de l’être à plein temps et de ne pas exercer un autre métier à côté.

William, Clément, Zyad, Orlane, Cyrielle